La Machine à indifférence et autres nouvelles
Science-fiction
Traduit du japonais par Denis Taillandier et Tony Sanchez
Prix : 19€
Parution : 21 mai 2021
276 pages
ISBN : 978-2-37927-115-1

La Machine à indifférence et autres nouvelles

Project Itoh, Yūsuke Miyauchi, Toh EnJoe, Taiyō Fujii et Hirotaka Tobi

La sanglante guerre civile a pris fin, mais la haine entre Xemas et Hoas ne s’est pas éteinte. Un traitement médical révolutionnaire permettra-t-il de mettre un terme aux violences ?

Deux adolescents orphelins survivent dans un Johannesburg ravagé et contemplent chaque soir les divas, des gynoïdes, se jeter du haut de leur tour jusqu’à ce que l’une d’entre elles les appelle à l’aide. Jay, fou amoureux de Rita, soutient que si celle-ci a un comportement étrange c’est parce qu’un « meurtrier du futur » lui a logé une balle dans le crâne.

En Chine, où le pouvoir ne tolère aucune menace à l’unité du régime, un développeur de jeux vidéo et son équipe deviennent soudainement la cible de terrifiantes abeilles tueuses.

Dans un monde où avatars, réalité augmentée et réalité virtuelle sont monnaie courante, une jeune scientifique rencontre la créatrice d’un programme informatique au contenu sadique, une femme d’une laideur exceptionnelle, dotée d’une mémoire absolue et d’un charme hypnotique.

La Machine à indifférence de Project Itoh, Les Anges de Johannesburg de Yūsuke Miyauchi, Bullet de Toh EnJoe, Battle loyale de Taiyō Fujii et La Fille en lambeaux de Hirotaka Tobi composent la première anthologie de science-fiction japonaise traduite en français.

Sélectionnées par les deux meilleurs spécialistes français de la SF japonaise – Denis Taillandier, maître de conférence à l’université Ritsumeikan de Kyoto, et Tony Sanchez, traducteur de manga et chroniqueur chez ActuSF –, ces cinq nouvelles témoignent de la vivacité d’un genre qui mêle rigueur scientifique et créativité.

Les auteurs

Les cinq auteurs de ce recueil sont les représentants emblématiques de la génération des écrivains japonais de SF qui a commencé à publier après l’an 2000.

  • Toh EnJoe, né en 1972, est mathématicien et spécialiste des modélisations du langage naturel.
  • Hirotaka Tobi, né en 1960, s’est lancé dans la SF alors qu’il était étudiant et a travaillé en entreprise avant de revenir à l’écriture en 2002.
  • Taiyō Fujii, né en 1971, a une formation d’informaticien ; il a été découvert par le public français avec Nuage orbital (Atelier Akatombo 2018).
  • Yūsuke Miyauchi, né en 1979, diplômé en littérature de l’université Waseda, a été joueur professionnel de majong avant de devenir programmeur.
  • Project Itoh, de son vrai nom Satoshi Itō, né en 1974, a été victime d’un cancer foudroyant en 2009 ; La Machine à indifférence est un spin-off de son premier roman, Organe génocidaire.

Les traducteurs

Tony Sanchez

Fasciné par le Japon (Récré A2 et le Club Dorothée sont passés par là…) et tombé dans la marmite des mauvais genres depuis tout petit, la traduction depuis le japonais de ses genres favoris s’est imposée comme une évidence !

Denis Taillandier

Denis Taillandier est maître de conférences à la faculté des relations internationales de l’Université Ritsumeikan (Kyoto). Il a obtenu son doctorat à l’Université Jean Moulin Lyon III (IETT) en 2015 avec une thèse sur les représentations des nanotechnologies dans la science-fiction japonaise. Ses travaux portent sur l’imaginaire des sciences et des technologies dans le Japon contemporain. Il a remporté en 2013 le prix spécial du jury pour le 8ème concours de critique de science-fiction au Japon. Il a également traduit en français les nouvelles d’écrivains tels que Hoshi Shin’ichi, Aramaki Yoshio, Ueda Sayuri, Fujii Taiyō, Miyauchi Yūsuke, EnJoe Toh et Tobi Hirotaka.