Quand je tourne mes films
Entretiens
Traduit du japonais par Saeko Takahashi et Stéphane de Torquat
Prix : 22€
Paru en novembre 2019
416 pages
ISBN : 978-2-37927-046-8

Quand je tourne mes films

Hirokazu Kore-eda

Des enfants abandonnés dans Tokyo de Nobody Knows (2004) au clan de pickpockets d’Une Affaire de famille (2018), Hirokazu Kore-eda est devenu l’un des chefs de file du cinéma japonais contemporain.

Venu à la mise en scène par la télévision, il retrace dans cet ouvrage foisonnant – qui tient du carnet de création et du récit autobiographique – trente années de réalisation, d’une émission de téléréalité en 1989 à la Palme d’or de Cannes en 2018. Formé à l’école du documentaire, Kore-eda ne cesse d’interroger dans ses films le statut des images. Proche en cela du néoréalisme et de la Nouvelle Vague, il est ouvert aux « accidents de tournage » et remodèle son scénario et ses dialogues au jour le jour, en fonction des circonstances et des suggestions des acteurs.

Ozu, Fellini, Spielberg et… Ultraman : Kore-eda pense sans frontières. Le cinéma est pour lui une « patrie », enfin débarrassée de tout nationalisme. Chroniqueur sensible de l’histoire de son pays, il cherche à dévoiler les liens qui unissent les humains, y compris ceux que l’on ne voit plus, les « invisible people » dont parlait Cate Blanchett en lui remettant son prix à Cannes.

Cet ouvrage est paru au Japon en 2016. En exclusivité mondiale pour cette édition, Kore-eda a accepté de l’enrichir d’un commentaire sur Une Affaire de famille. Il évoque le tournage de La Vérité, avec Catherine Deneuve et Juliette Binoche (sortie en décembre 2019).

L’auteur

Né en 1962 à Tokyo, Hirokazu Kore-eda est réalisateur, scénariste, dialoguiste, monteur et producteur. Étudiant en lettres, il se prend de passion pour la réalisation et rejoint en 1987 la société de production TV Man Union. Il signe de nombreux documentaires, ainsi qu’une série télévisée, Going My Home (2012). Il effectue des débuts remarqués au cinéma avec Maboroshi (1995). Suivront Nobody Knows (2004), Still Walking (2008), Tel père, tel fils (2013) ou Après la tempête (2016). Il obtient la Palme d’or du festival de Cannes 2018 pour Une Affaire de famille. En 2019, il a présenté à Venise son premier film avec un casting international, tourné en France, La Vérité.

Les traducteurs

Saeko Takahashi

Depuis sa découverte de la France à l’âge de 11 ans, Saeko Takahashi est fascinée par la culture et la langue françaises. C’est un énorme plaisir pour elle de contribuer à transmettre la culture japonaise aux francophones à travers la traduction.

Stéphane de Torquat

Stéphane de Torquat est journaliste. Il enseigne le design éditorial et le développement de l’esprit critique. Formé aux sciences humaines, il se passionne pour la philosophie, les questions d’espace et de représentation. Amateur de théâtre et de cinéma, il travaille pour Atelier Akatombo en binôme avec des traducteurs du japonais.